Reinhard Bothe - 29 août 2011

Avant de venir à L'Arche je n'avais jamais rencontré de personne avec un handicap mental, mais j'avais toujours entendu dire qu’elles apportaient beaucoup. Je n'y croyais pas, et n'avais d’ailleurs même pas réfléchi à cette éventualité ; ce n’était pas non plus ma motivation pour m'engager ici. Mais aujourd’hui, c'est cette raison qui me fait oublier tout ce qui peut être désagréable ou stressant dans la journée. C'est, maintenant, ce qui rend mon départ si difficile. J'imagine que ce n’est pas évident non plus de rester et de voir les volontaires comme moi, arriver puis partir pour faire leurs études. Je suis content d'aller étudier et je me réjouis d’avance à l’idée d’un accueil chaleureux quand je passerais vous voir »

Les autres témoignages